crédits d impôt

Les crédits d’impôts représentent une belle opportunité de faire baisser le montant de ses impôts, tout en réalisant des investissements profitables à long terme. Il existe plusieurs manières d’obtenir des crédits d’impôts, dont voici quelques exemples.

On peut tout d’abord profiter de crédits d’impôts en investissant dans un chauffage écologique, ou dans l’isolation de sa maison. En effet, pour promouvoir les énergies dites « propres », l’Etat alloue des crédits d’impôts pouvant atteindre jusqu’à 50% de l’investissement initial. Mais attention : ces crédits d’impôts ne concernent que l’achat du matériel : le coût de la main d’œuvre, par exemple, ne sera pas intégrée au calcul de vos crédits d’impôts.

Les crédits d’impôts sont également consentis en cas d’investissement dans l’immobilier locatif. Ce sont les lois de Robien et Borloo qui fixent les règles à respecter pour avoir droit à un crédit d’impôts. Il faut en effet que l’attribution future du logement soit soumise à un plafond de ressources, cette mesure étant en effet destinée à faciliter l’accession au logement des revenus modestes.
Les lois de Robien et Borloo ont réellement dynamisé le secteur de l’immobilier locatif, à tel point que des entreprises se sont spécialisées dans la mise au point de programmes d’investissement locatif. Ces entreprises proposent ainsi des programmes adaptés à tous ceux qui payent entre 2000 et 3000 euros, ou à ceux qui paient plus de 5000 euros d’impôts par an. Ainsi, même ceux qui n’ont pas les moyens d’acheter un appartement ou une maison dans sa totalité peuvent néanmoins profiter des crédits d’impôts en achetant des parts d’une propriété.

Les crédits d’impôts sont ensuite déduits du montant total des impôts sur le revenu. Les crédits d’impôts peuvent également être versés sur le compte bancaire des investisseurs non imposables.

  • Télécharger votre guide gratuit de l'investissement boursier
  • Qu’est-ce qu’un crédit d’impôt ?

    Qu’est-ce qu’un crédit d’impôt ?

    Un crédit d’impôt est une remise qui vous est faite lors du paiement de vos impôts sur le revenu, en échange d’un investissement jugé utile. On peut ainsi obtenir des crédits d’impôts en achetant un système de chauffage écologique, ou en investissant dans l’immobilier locatif. Mais pour pouvoir réellement profiter d’un crédit d’impôts, ces investissements doivent se faire selon certaines règles, dont voici un petit résumé.

    Pour avoir droit à un crédit d’impôt pour un système de chauffage écologique, il faut bien entendu opter pour un chauffage solaire ou géothermique par exemple. Mais attention : le crédit d’impôt ne s’appliquera que sur l’achat du chauffage en lui-même, à hauteur de 50%. Les frais d’installation et de main d’œuvre ne seront absolument pas pris en compte dans le calcul de votre crédit d’impôt. Il faut également, pour avoir droit à un crédit d’impôt, pouvoir justifier de l’achat effectif d’un chauffage écologique, et, par conséquent, en conserver la facture.

    Les crédits d’impôts s’appliquent également aux investissements immobiliers, grâce aux lois de Robien et Borloo. Mais ces investissements immobiliers doivent impérativement être destinés à la location. Vous pourrez alors bénéficier d’un crédit d’impôt couvrant, sur dix ans, jusqu’à 50 % du montant total investi. Mais une fois encore, ce crédit d’impôt ne vous sera consenti que si vous vous engagez à respecter des plafonds de ressources pour le choix de vos locataires, ainsi qu’à pratiquer des loyers modérés.

    Le crédits d’impôts sont donc un encouragement à une attitude solidaire et citoyenne, et sont toujours accordés en échange d’un service rendu à la collectivité, à court ou à long terme.

  • Télécharger votre guide gratuit de l'investissement boursier
  • La déduction d’impôt

    La déduction d’impôt permet aux particuliers comme aux entreprises de retrancher du montant imposable certains frais.

    La déduction d’impôt concerne théoriquement toutes les entreprises. Le remboursement de crédit de TVA peut ainsi être demandé, tout comme la déduction des intérêts au titre des avances consenties par les associés. Les investissements outre-mer réalisé par les entreprises peuvent également donner droit à déduction d’impôts. Les entreprises ZRR bénéficient elles aussi de déductions d’impôts. Enfin, il est question de mettre en place une déduction d’impôts pour la création de sites Internet (hébergement, création et mise à jour).

    Mais les particuliers sont eux aussi concernés par la déduction d’impôt.
    Ainsi, tous les salariés, et certains patrons d’entreprises peuvent profiter de la déduction forfaitaire de 10%. Il s’agit de déduire des revenus imposables le montant estimé (10%, donc) lié aux frais de déplacement. Si les 10% de la déduction forfaitaire paraissent encore insuffisant, on peut également opter pour la déduction de frais réel. En ce cas, la déduction sera calculée à partir d’un barème kilométrique. L’usure et l’entretien du véhicule pourront également être pris en considération.
    Il existe également la déduction majorée pour le dispositif Robien, qui permet aux investisseurs en immobilier locatif conforme à la loi de Robien de bénéficier d’une déduction d’impôt qui pourra atteindre jusqu’à 50 % du montant investi sur 6 ans. Enfin, la déduction d’impôt peut être justifiée par l’achat d’un chauffage écologique, ou la mise en place d’une meilleure isolation de l’habitation principale.

    La déduction d’impôt permet d’ajuster les montants en fonction de l’activité de chacun, et garanti ainsi davantage de cohérence au système de fiscalité française.

  • Télécharger votre guide gratuit de l'investissement boursier
  • Comment obtenir une réduction d’impôt ?

    Comment obtenir une réduction d’impôt ? Si vous payez trop d’impôts et que vous souhaitez bénéficier d’une réduction d’impôts, voici un petit guide pour vous aider.

    Les réductions d’impôts à strictement parler s’appliquent dans trois cas : l’investissement dans l’isolation de votre maison, le don à certaines associations humanitaires, et l’investissement au capital des pme.

    Mais il existe également de nombreuses lois de défiscalisation, qui reviennent en fait à une réduction d’impôts. En profitant de ces lois, vous avez la possibilité de transformer vos impôts en patrimoine que vous pourrez ensuite léguer à vos enfants.

    Vous pourrez ainsi bénéficier de réductions d’impôts en vous appuyant sur les lois de Robien et Borloo, les plus récentes des lois de défiscalisations, mais non les seules. Car il existe en fait de nombreuses lois de défiscalisation, qui peuvent s’appliquer dans des cas très variés. Les réductions d’impôts sont notamment prévues par les lois Demessine ou ZRR, Malraux, Girardin, Paul, ISMH, MH (pour l’entretien et la réfection des monuments historiques), LMP, LMNP, SCPI, FCPI, ainsi que le déficit foncier.

    Mais la connaissance de toutes ces lois qui donnent droit à des réductions d’impôts n’est pas à la portée de tous. Et les démarches à effectuer doivent absolument se conformer à une charte définie par chacune de ses lois, sous peine de ne plus correspondre au cadre de leur application. Pour vous aider à obtenir des réductions d’impôts conséquentes et en harmonie avec vos projets, il est donc conseillé de s’adresser à un courtier immobilier ou à un expert de la réduction d’impôts.

  • Télécharger votre guide gratuit de l'investissement boursier
  • réduction d impot

    Les réductions d’impots permettent à long terme de se constituer un patrimoine, tout en abaissant le montant de ses cotisations annuelles.

    Les lois de Robien et Borloo sont en ce sens une véritable révolution pour la réduction d’impots. En effet, elles reposent sur un principe simple : tout investissement immobilier donnent potentiellement droit à une réduction d’impots.

    Mais pour pouvoir profiter des réductions d’impots promises par les lois de Robien et Borloo, les investisseurs, particuliers ou entreprises, doivent se plier à un certain nombre de règles. En effet, les réductions d’impots seront accordées uniquement aux investissements immobiliers destinés à la location. En outre, les propriétaires d’appartements ou de maisons de Robien ou Borloo doivent s’engager à pratiquer des loyers modérés, et choisir leurs locataires selon un plafonds de ressources fixé par la loi. Enfin, les logements susceptibles de donner droit à une réduction d’impots doivent être conformes au normes de décence.

    Bien entendu, une réduction d’impots pourra malgré tout être attribué au propriétaire d’un logement ne correspondant pas d’emblée aux normes de décence, à condition qu’il réalise les travaux adéquats. Attention tout de même : si les travaux ne suivent pas à la lettre la démarche fixée par les lois Borloo et de Robien, la réduction d’impots ne pourra pas être appliquée.

    Les conditions à réunir pour pouvoir profiter d’une réduction d’impots sont donc suffisamment nombreuses pour nécessiter l’aide d’un spécialiste. Un courtier immobilier pourra ainsi accompagner les initiatives individuelles, et participer au montage du dossier financier. Mais, pour ceux qui n’ont pas de temps à consacrer à l’élaboration d’un tel projet, il existe également des programmes de réductions d’impots, mis au point par des entreprises spécialisées.

  • Télécharger votre guide gratuit de l'investissement boursier
  • La déclaration des revenus fonciers : Comment remplir la 2044 ?

    C'est la déclaration sur laquelle vous devez indiquer vos revenus fonciers et reporter vos revenus de parts de SCI.
    Remarque: si vos revenus n'excèdent pas 15000 euros, vous êtes au régime du micro-foncier et ne remplissez pas cette déclaration.

    DESIGNATION DU DECLARANT: Notez vos coordonnées.

    PARTS DE SOCIETES CIVILES IMMOBILIERES: Si vous possédez des parts de sociétés civiles immobilières, notez les ici, immeuble par immeuble.
    Ces informations proviennent de la déclaration 2072 concernant les sociétés civiles immobilières non soumises à l'impôt sur les sociétés.

    SIGNATURE: Vous datez et signez.

    Les pages 2 et 3 forment le cœur de la 2044.
    Dans la partie du haut, vous devez citer 1 par 1 chaque immeuble en donnant leur adresse, leur date d'acquisition et la fin des travaux ou l'achèvement de l'immeuble.
    Ensuite vous voyez que chaque colonne correspond à un immeuble (vous pouvez aller jusqu'à 8) et la dernière colonne à droite est l'addition de tous vos immeubles (si vous en avez qu'un, elle correspondra à la colonne de l'immeuble 1).

    RECETTES: Notez les recettes encaissées au cours de l'année 2006 et faites le total.

    FRAIS ET CHARGES: Faites l'addition des charges comme les frais de gérance, les primes d'assurances pour loyers impayés, les dépenses d'amélioration, la taxe foncière (sauf les ordures ménagères ), la CLR payée en 2006.
    Si vous êtes en copropriété, déduisez les provisions pour charges et la régularisation des provisions pour charges déduites en 2005.
    Faites l'addition des frais et charges.

    INTERETS D'EMPRUNTS: Sur cette ligne, indiquez les intérêts de vos emprunts en cours pour l'année 2006. Vous devez posséder un plan d'amortissement de votre prêt, il suffit d'additionner les intérêts sur les 12 mois de 2006.

    REVENUS FONCIERS TAXABLES: Vous devez soustraire les intérêts d'emprunts et le total des frais et charges à la ligne total des recettes.

    BENEFICE OU DEFICIT: Si vous avez fait un déficit foncier, mettez un signe -.
    ---

    Plus d'informations sur la déclaration des revenus fonciers 2044?
    http://www.aide-declaration.com/la2044/index.html

    Source: http://www.contenulibre.com/

  • Télécharger votre guide gratuit de l'investissement boursier