« Home | Loi de Finances 2008: Quelles sont les Modificatio... » | L'exonération fiscale sur le salaire des étudiants... » | Crédit d'impôt pompe à chaleur géothermie » | Credit impot geothermie » | Crédit d'impôt : Récupération d'eau de pluie » | Défiscalisation des heures supplémentaires » | Réduction d'impôt : Réduction d'impôt sur les coti... » | Les exonération d impôt + » | Crédit d'impôt : Crédit d'impôt sur le Crédit immo... » | Crédit d'impôt : Equipements conçus pour les perso... »

Le Compte Courant Rémunéré : faible rémunération et fiscalité peu favorable

Le Compte Courant Rémunéré : faible rémunération et fiscalité peu favorable.Les banques proposent le compte courant rémunéré depuis mars 2005. Son fonctionnement est identique aux autres comptes bancaires et est soumis aux mêmes règles. On peut associer à ce compte un chéquier, une carte bancaire et des prélèvements et en cas de solde négatif, des agios seront prélevés au titulaire du compte courant rémunéré.

L’argent place sur un compte courant rémunéré est garanti sans perte, sauf faillite de la banque. Dans ce cas, la garantie légale des dépôts vous couvre jusqu’à hauteur de 70000 euros, tous comptes confondus. Attention toutefois si votre compte courant rémunéré est ouvert dans une banque dont la France n’est qu’une succursale, l’argent présent sur ce compte dépendra du pays du siège social de la banque.

Vous pouvez retirer de l’argent de votre compte courant rémunéré quand vous le désirez et en utilisant le moyen qu’il vous convient : retrait en espèces, chèque ou virement. Les dépôts d’argent sont aussi libres et aisés à réaliser. La seule contrainte est ce que le banquier appelle la « date de valeur ». Si vous placez de l’argent sur votre compte, il ne sera disponible que deux à trois jours plus tard.

La rémunération d’un compte courant rémunéré est assez faible. En plus elle n’intéresse que peu de monde dans la mesure où le taux, compris entre 0,5 et 1% nécessite de gros placements d’argent pour obtenir des intérêts intéressants. Ces intérêts ne sont d’ailleurs versés qu’à partir d’un certain seuil fixé par la banque.Les intérêts d’un compte courant rémunéré sont soumis à l’impôt sur le revenu.

Vous devez les indiquer lors de la déclaration des revenus et vous serez imposé selon votre barème fiscal traditionnel. Par contre, si vous optez pour le prélèvement libératoire forfaitaire de 16%, auquel s’ajoute les 11% de prélèvements sociaux, l’organisme bancaire retiendra 27% sur le montant des intérêts avant de les créditer sur votre compte courant rémunéré.

Ces prélèvements sociaux sont payables en novembre de chaque année après réception d’un avis d’imposition spécial.Enfin, sachez que vous pouvez déduire les agios éventuels relatifs à votre compte courant rémunéré.

Les placements financiers sur le site: http://www.les-assureurs.net/

Source : Contenu Gratuit

  • Télécharger votre guide gratuit de l'investissement boursier