Comment faire pour déduire ses frais réel ?

Lors de votre déclaration de revenu, il y a 2 possibilités pour déduire les frais engendrés par votre activité professionnels. Soit vous choisissez de déduire les 10 % d’abattement forfaitaire soir vous choisissez de déduire de vos revenus déclarés la totalité de vos frais réels si cette manœuvre permet une économie d’impôt plus importante.

Mais tous les frais ne peuvent pas être déduit et la procédure peut être lourde :

- Vous devez faire figurer à la dernière page de votre déclaration de revenus le détail de vos frais réel dans la partie « autres renseignements » Vous pouvez si nécessaire (c’est même recommandé) joindre une note à votre déclaration avec toutes les explications nécessaires.

-Vous devez pouvoir produire les justificatifs de vos frais réels pendant les 3 ans qui suivent la date de la déclaration de ceux-ci.Vous devez donc conserver les factures des frais de déplacement, les frais d’entretien du véhicule, etc…

- Vous ne pouvez déduire que les dépenses en rapport avec votre profession. Les frais doivent être payé l’année de l’imposition
- Vous pouvez déduire les frais engager pour votre trajet domicile-travail quotidien. vous pouvez déduire les frais correspondant a une distance forfaitaire de 40 km (soit 80 km pour un aller-retour) si vous voulez déduire plus il faudra prouver que ce trajet est lié a des raisons particulière (impossible de trouver un job plus proche de chez vous, mutation etc…) et pas pour votre propre convenance.

Dans tous les cas un seulo aller retour est déductible. L’aller retour pour le déjeuner sera pris en compte uniquement dans certains cas particuliers.
Vous pouvez déduire aussi les frais de stationnement, de péage.
Si vous devez déménager pour votre nouveau job, les frais de déménagement seront aussi déductibles

Vos frais de formation, de documentation ou d’études peuvent aussi être déduit de vos impôts. De même que les frais de pressing si vous devez porter une tenue spéciale. Enfin si vous payez une cotisation syndicale vous pourrez aussi la déduire de vos impôts.

Attention, si votre employeur vous verse une indemnité pour vos frais vous devrez l’ajouter a vos revenus a vous donc de faire le calcul pour vérifier ce qui est le plus avantageux entre la déduction forfaitaire de 10 % ou la déclaration en frais réel.

  • Télécharger votre guide gratuit de l'investissement boursier
  • Comment les avantages en nature sont ils imposés

    Depuis janvier 2005 , les impôts sur les avantages en nature sont réglementés de façon très précise. Ces avantages sont normalement imposable de la même façon que les salaires.

    Mais comment définir un avantage en nature et a partir de quand faut il l’incorporer dans le calcul de la rémunération.La définition courante pour ce type d’avantage est : tous services ou bien fournis au salarié soit gratuitement soit avec une valeur très inférieur à sa valeur réelle.

    Examinons plusieurs exemples :

    -Les outils de communication ou d’information tel qu’un ordinateur portable ou un GSM.C’est à dire un ordinateur fournis au salarié par son employeur ou un téléphone portable. C’est l’usage personnel qui définit l’imposition ou pas. Si l’utilisation à titre personnel est en proportion beaucoup moins importante que l’usage professionnel , l’avantage ne sera pas imposé dans le cas contraire l’utilisateur devra déclarer 10% de la valeur total des appareils fournis par l’employeur

    Le repas fournis ou payer par l’employeur n’est pas considéré comme un avantage en nature s’il n’excède pas 4,25 Euros par repas pour 2008


    Pour le véhicule professionnel il n’est considéré comme un avantage en nature que si l’employé peut utiliser le véhicule pour son propre usage.Dans ce cas le montant est déterminé soit a partir d’un forfait social soit sur la base des dépenses réelles. Un barème basé sur le nombre de kilomètre parcouru a titre personnel permet de déterminer la somme devant être déclaré comme un avantage en nature soumis à l’impôt.

    Attention, il y a de nombreuses exception sur ces avantages en nature, les logement de fonction fournis dans le cadre de certaines profession (gendarme, concierge etc…) ne sont pas considéré comme des avantages en nature. De même les repas fournis aux éducateurs spécialisés, au moniteur de colonies de vacances ou de centre aéré ne sont pas considéré comme des avantages en nature.

  • Télécharger votre guide gratuit de l'investissement boursier
  • La nouvelle Loi scellier remplaçante de la loi Borloo/Robien

    Cette loi entre dans le cadre des dispositifs pour inciter les investissements locatif, dans le cadre de la loi de finance 2009 et sur proposition du Député François Scellier

    Elle concerne l'acquisition de logement neuf achevé ou en VEFA entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2012. Mais la loi scellier concerne aussi les logements réhabilité, les locaux transformés en logement ou encore la souscription z des parts de SCPI.


    Les logements concernés par le dispositif loi scellier doivent être situé dans les Zones A,B1 ou B2 uniquements.Le prix du bien immobilier ne doit pas exceder 300 000 Euros, on ne peut faire qu'un seul achat par an . Si c'est un bien avec travaux le prix des travaux est inclus dans ce montant maximum de 300 000 Euros

    Le logement devra être loué au moins 9 ans car la réduction d'impôt sera étalé en neuf partie égale.Cette location non meublé devra être faite en location principale normalement a un non membre de la famille mais on peut louer a un membre de la famille s'il ne fait pas partie du foyer fiscal.

    la réduction d'impôt (il ne s'agit pas d'un credit d'impot) sera de 25% du prix du bien plafonné a 300 000 Euro. Il ne pourra donc pas dépasser les 75000 Euros pour un achat en 2009/2010

    La réduction d'impôt passera a 20% dans le cadre des acquisitions réalisées en 2011/2012 dans ce cas la réduction d'impôt maximum sera de 60000 Euros

    Cette réduction sera étalée sur 9 ans en parts égales ce qui signifie que la reduction maximale annuelle sera de 8 333 € pour un achat en 2009/2010 et de 6 666€ par an de réduction maximale pour un achat en 2011/2012.

    Si la réduction d'impôt dépasse le montant de l'impôt a payer alors la déduction non utilisé peut être utilisé durant les 6 années suivantes.

    Il et tout a fait possible de continuer de louer le bien par tranche de 3 ans au delà des 9 années initiales.En respectant les acdres définit pour le loyer maximum et le conditions de ressource du locataire.Le propriétaire peut alors bénéficier d'une réduction d'impôt supplémentaire de 2 % du prix d'achat pendant encore 6 ans maximum.

    La réduction d'impôt de la Loi scellier est cumulable avec d'autres réductions notamment les 26% de loyer des logements de Robien en ZRR et la réduction de 30 % dans le secteur intermédiaire.

    Par contre , on ne peut pas cumuler les avantages de la loi scellier avecs les investissement Malraux,Monuments Historiques, Girardin ni en Résidence de Tourisme.

    La loi scellier est compatible avec un achat de part de SCPI la même année que l'achat du logement mais le total des parts scpi et du prix du logement ne doit pas exceder 300000 Euros.

    Il est possible d'acquérir la même année un logement et des parts de SCPI, sous réserve que le total des deux n'excède pas les 300 000 €. Mais attention les parts
    doivent être conservées pendant minimum 5 ans.

    Vous pouvez utiliser notre simulateur ci-dessous pour savoir combien vous pouvez avoir de crédit d'impôt en défiscalisant :


  • Télécharger votre guide gratuit de l'investissement boursier
  • Quoi de neuf pour vos impot sur le revenu de 2008

    Dorénavant si vous faites un don a des organisations qui crée des œuvre chorégraphiques,lyriques ou musicales oui qui organise des expositions d’art contemporain. Vous pouvez déduire 66% des montants données avec un plafond de 20 % du revenu total imposable, comme c’est déjà le cas pour de nombreuses associations caritative.

    Si vous possédez des titres les plus value imposables sont maintenant plafonné a 25000 Euro pour l’impot sur le revenu de 2008.

    Les différentes tranches de taxation du barème des revenu de l’année 2008 augmente de 2,9 %.

    La mise en place du bouclier fiscale fait que l’imposition maximale passe maintenant à 50 % au lieu des 60 % pratiqué auparavant.

    Vous pouvez au choix intégrer vos dividendes a votre impôt sur le revenu en bénéficiant d’une réduction de 40 % sinon vous devrez payer le prélèvement libératoire de 18 %.C’est à vous de faire le choix, mais la CSG, la RDS et tous les Prélèvements provenant de ces dividendes seront obligatoirement déduit à la source.
    De même, le taux de prélèvement libératoire sur les obligations et les créances sera de 18% sur l’impôt 2008 au lieu des 16% actuel.

  • Télécharger votre guide gratuit de l'investissement boursier
  • Une déduction d’impôt grâce au PERP

    Le PERP ou Plan Epargne Retraite Populaire est un produit d’épargne retraite de très long terme, intéressant lorsqu’on veut réduire ses impôts.


    Le PERP est donc un bon moyen pour tous Français désireux de se constituer un complément de revenus à l’heure de la retraite. En permettant notamment aux salariés de profiter d’un régime de retraite complémentaire identique à ceux dont profitent déjà les fonctionnaires (Préfon) et les indépendants (Loi Madelin).

    L’avantage du PERP est surtout fiscale, car chaque versement est déductible des revenu imposables. Cependant cette déduction est limitée à 10 % des revenus d’activités professionnelles de l’année précédente et plafonnée à 8 fois le plafond de la sécurité sociale soit 274474 Euros (plafond 2009) soit une déduction maximale de 27447 Euro.

    On comprend aussitôt que l’avantage fiscal est proportionnel à la tranche d’imposition. Si vous investissez 10000 Euros en étant imposés dans la tranche des 40% vous bénéficier d’une réduction de 4000 Euros d’impôts, par conte si vous n’êtes imposés qu’a 14 % la réduction n’est plus que de 1400 Euros.

    Le PERP n’est pas soumis aux prélèvements sociaux tel que la CSG et la RDS. De même, les sommes investies n’entre pas dans le calcul de l’assiette de l’ISF.
    Vous souhaitez plus d'informations sur le Perp contactez moi a en cliquant sur ce lien.

  • Télécharger votre guide gratuit de l'investissement boursier